hotellerie
Code Naf :
55.10Z
Description du métier :
L’hôtel de tourisme est un lieu d’hébergement offrant à la location des chambres ou des appartements meublés à une clientèle de passage, pour une occupation à la journée, à la semaine ou au mois, mais qui, sauf exception, n’y élit pas domicile. Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l’année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons. L’hôtel est dit « saisonnier » lorsque sa durée d’ouverture n’excède pas neuf mois par an en une ou plusieurs périodes. Les hôtels ont la possibilité de demander leur classement (de 1 à 5 étoiles et distinction « Palace ») auprès de l’organisme Atout France. Le nombre d’étoiles est attribué en fonction du confort et de la qualité de services. Le secteur se caractérise par l’étendue des services offerts à la clientèle. Outre la restauration pour certains établissements, les hôtels peuvent proposer des infrastructures de détente, bars, salles de conférences ou de réception, bureaux de change, piscines, boutiques, etc.
Organisation de la profession :
L’accès à la profession n’est soumis à aucune condition de capacité professionnelle, financière ou de formation. Toutefois, de nombreux hôteliers ont suivi une formation spécifique pouvant aller du CAP d’employé d’hôtel à un cursus de l’enseignement supérieur. Selon le règlement sanitaire du département, une déclaration sanitaire à effectuer en préfecture peut être imposée préalablement à l’ouverture d’un établissement. L’ouverture d’un restaurant ou d’un bar dans l’enceinte de l’établissement nécessitera de respecter la réglementation applicable aux restaurants et débits de boissons (se reporter aux Analyses Sectorielles « Restaurant » et « Café – Tabac – Presse »).
Spécifité métier :
Il existait un « plan comptable professionnel de l’industrie hôtelière » (avis de conformité n°27 du CNC du 25 janvier 1984). Toutefois, le Collège de l’Autorité des normes comptables réuni le 8 février 2019, a décidé de rendre caducs 41 plans comptables professionnels au 1er janvier 2020 dont celui relatif à l’industrie hôtelière. En particulier et pour les exercices comptables ouverts à compter du 1er janvier 2020, les entités ne pourront plus se référer à ce plan comptable professionnel pour l’établissement de leurs comptes annuels mais se référeront directement au plan de comptes du plan comptable général (article 932-1 du règlement ANC n°2014-03). Rappelons néanmoins, que le PCG (article 933-1) offre la possibilité d’adapter le plan de compte en subdivisant notamment certains comptes, selon les nécessités rencontrées dans certains secteurs d’activité.

Chiffre d’affaires moyen :

1 425 884

Chiffre d’affaires par personne :

308 660
Résultat Moyen :
308 660

Nos Secteurs