« Lloris ou Giroud aimaient bien que je les prépare aux questions pièges », raconte l’ancien chef de presse des Bleus

Vous êtes ici :
Go to Top